Chaufferies classées: l’interprétation de la nouvelle règlementation évolue aussi!

Mis en avant

AFIPRO a suggéré aux gestionnaires de demander immédiatement à leurs exploitants de chauffage de leur adresser la liste des chaufferies dont la puissance totale est supérieure ou égale à 1000kW, au sens du décret n° 2018-704 du 3 août 2018 et de son arrêté.

AFIPRO suggère de compléter cette demande par la liste des chaudières avec leurs puissances unitaires.

Pour des informations complémentaires et pour connaître l’avis d’AFIPRO, téléchargez la note d’information AFIPRO

Share Button

La réglementation des CHAUFFERIES évolue…

Mis en avant

CHAUFFERIES de puissance comprise entre 1000kW à 2000kW : le décret n° 2018-704 du 3 août 2018 et son arrêté du 3 août 2018 conduisent à augmenter les dépenses des utilisateurs raccordés à ces chaufferies, en leur imposant les contraintes qui ne s’appliquaient antérieurement qu’aux chaufferies , dites « Chaufferies classées » d’une puissance supérieure ou égale à 2000kW.

Pour des informations complémentaires et pour connaître l’avis d’AFIPRO, téléchargez la note d’information AFIPRO.

Share Button

Allumage du chauffage : la lettre AFIPRO du 18/10/2018

La décision d’allumage du chauffage est de plus en plus difficile, conséquence du réchauffement climatique?.

Cette année n’aura pas été glorieuse au niveau des prévisions météorologiques !

Les gestionnaires qui auront appliqué la règle arbitraire des années précédant les crises pétrolières, à savoir allumage du chauffage le 15 octobre, auront fait des économies significatives et auront participé à la réduction des émissions de CO2.

Avant 1973, ces mêmes gestionnaires arrêteraient le chauffage au 15 avril! Le feront-ils?

Cette règle avait le mérite de se dispenser des prévisions, qui n’étaient pas fiables…

Les prévisions de température à 10 jours  donnent  enfin un signal très net d’allumage pour le 23 octobre 2018.

A moins que la nature en décide autrement d’ici là…

Pour des informations complémentaires, consultez la lettre AFIPRO du 18/10/18

Share Button

Allumage du chauffage : la lettre AFIPRO du 10/10/2018

Les prévisions de température à 10 jours  donnent  un nouveau signal d’allumage  pour le 19/10/2018.

Ceux qui auront patienté peuvent encore attendre et envisager un allumage le 19 octobre, en fonction de l’évolution des prévisions.

S’agissant d’un vendredi, il sera plus judicieux de demander l’allumage à partir du 15 octobre.

Pour des informations complémentaires, consultez la lettre AFIPRO du 10/10/18

Share Button

ALLUMAGE DU CHAUFFAGE: la lettre AFIPRO du 06/10/2018

Décidément, les prévisions météorologiques ne sont pas une science exacte !

Les prévisions de température à 10 jours  ne donnent  plus de signal net d’allumage.

Ceux qui auront patienté peuvent encore attendre et envisager un allumage aux alentours de mi-octobre, en fonction de l’évolution des prévisions.

Pour des informations complémentaires, consultez la lettre AFIPRO du 06/10/2018.

 

Share Button

ALLUMAGE DU CHAUFFAGE: la lettre AFIPRO du 25/09/2018

La lettre AFIPRO du 25/09/2018 indique un allumage très net du chauffage dès le lundi 1er octobre 2018.

Share Button

ARRET DU CHAUFFAGE: la lettre AFIPRO du 15 mai 2018

La lettre AFIPROv01 150518 donne un nouveau signal d’arrêt du chauffage.

Pour ceux qui n’ont pas arrêté le chauffage le 6 mai, un nouveau signal d’arrêt du chauffage est très net pour le 20 mai 2018.

L’ordre d’arrêt peut être donné pour le 21 mai 2018 et pour les plus engagés sur le plan écologique dès le vendredi 19 mai 2018.

Les efforts des plus courageux qui ont arrêté le chauffage le 18 avril seront récompensés par une économie significative qui pourra être de plus de 10%, selon nos estimations, par rapport à une régulation automatique.

Le test de l’allumage est négatif et conforte ce dernier avis d’arrêt du chauffage pour l’exercice 2017/2018.

Share Button

ARRET DU CHAUFFAGE: la lettre AFIPRO du 3 mai 2018

La lettre AFIPRO du 03/05/2018 donne un avis d’arrêt du chauffage.

Le signal d’arrêt du chauffage est très net pour le 6 mai 2018.

Les efforts des plus courageux qui ont arrêté le chauffage le 18 avril seront récompensés par une économie significative qui pourra être de l’ordre de 10%, selon nos estimations, par rapport à une régulation automatique.

Le test de l’allumage est négatif et conforte ce dernier avis d’arrêt du chauffage pour l’exercice 2017/2018, sauf éventuel réallumage ultérieur nécessité par des caprices de la météo sur fin mai ou juin.

Ceux qui ont suivi nos conseils auront réalisés en 2016/2017 une économie de l’ordre de 3,5% par rapport aux dates habituelles du 1/10 au 15/06, choisies par ceux qui partent du principe que les régulations automatiques sont efficaces. Mais c’est précisément parce qu’elles sont efficaces, qu’elles auraient conduit à cette absence d’économie que permet un arrêt effectif.

Share Button

ARRET DU CHAUFFAGE: la lettre AFIPRO du 21042018

ARRET DU CHAUFFAGE : La lettre AFIPROv01 210418

Les prévisions météorologiques ne sont pas stables!

Les économies d’énergie se méritent et nécessitent une attention soutenue pour réaliser des économies supérieures à celles obtenues par une attitude d’abandon, laissée aux bons soins des régulations automatiques.

Ceux qui ont suivi nos conseils auront réalisés en 2016/2017 une économie de l’ordre de 3,5% par rapport aux dates habituelles du 1/10 au 15/06, choisies par ceux qui partent du principe que les régulations automatiques sont efficaces. Mais c’est précisément parce qu’elles sont efficaces, qu’elles auraient conduit à cette absence d’économie que permet un arrêt effectif.

Cette économie était de 8,9% en 2014/2015 et 7% en 2015/2016.

C’est aussi autant de réduction de CO2 que permet cette méthode Belge d’écologie réelle et non politique.

Share Button

ARRET DU CHAUFFAGE : La lettre AFIPRO du 16042018

ARRET DU CHAUFFAGE : La lettre AFIPROv01 160418

Ceux qui ont suivi nos conseils auront réalisés en 2016/2017 une économie de l’ordre de 3,5% par rapport aux dates habituelles du 1/10 au 15/06, choisies par ceux qui partent du principe que les régulations automatiques sont efficaces. Mais c’est précisément parce qu’elles sont efficaces, qu’elles auraient conduit à cette absence d’économie que permet un arrêt effectif.

Cette économie était de 8,9% en 2014/2015 et 7% en 2015/2016.

C’est aussi autant de réduction de CO2 que permet cette méthode Belge d’écologie réelle et non politique.

 

Share Button